Mesures prises par le Conseil national de Sécurité de ce vendredi 24 avril 2020

Suite au fait que le Groupe d’Experts en charge de « l’Exit Strategy » (GEES) avait remis son rapport au kern, le Conseil national de sécurité (CNS), composé de la Première ministre, des ministres-présidents des entités fédérées, des ministres compétents ainsi que des experts, a tranché hier, ce vendredi 24 avril 2020, sur de nombreux points concernant un plan de déconfinement progressif qui sera mis en place dès le 4 mai prochain…

Lors de cette conférence de presse, la Première ministre (Sophie Wilmès) a détaillé les mesures qui seront mises en place concernant le retour à l’école.

Le groupe d’experts pour la stratégie de sortie (GEES) avait déjà proposé, dans son rapport non-contraignant remis au gouvernement, une réouverture partielle dès le 18 mai prochain, avec le port du masque (jetable ou artisanal) pour tous les élèves de plus de 12 ans ainsi que les enseignants.

Le Conseil national de sécurité a finalement décidé que la reprise des cours se ferait de manière progressive, à partir du 18 mai.

Cette reprise ne concernera cependant pas tous les élèves ! Chaque communauté aura la charge d’élaborer, en concertation avec le secteur, l’opérationnalisation des décisions.

Nous attendons d’ailleurs la prochaine circulaire que nous vous communiquerons, dès que possible, via notre site internet.

Au niveau de l’enseignement, en bref…

Les leçons restent suspendues dans les écoles maternelles jusqu’à nouvel ordre. Dans les écoles primaires et/ou secondaires, la reprise des cours à l’école aura lieu pour maximum 3 années d’étude par niveau d’enseignement.

Cette reprise se fera avec un nombre de jours par semaine qui doit encore être déterminé et avec des classes qui seront divisées en petits groupes. Il y aura une éducation mixte entre des enseignements “à distance” et “en présentiel”.

La priorité sera mise sur les années diplômantes et sur les étudiants ayant des besoins d’apprentissage spécifiques ainsi que sur les orientations professionnelles.

Les écoles resteront ouvertes pour l’accueil des enfants dont les parents travaillent dans le secteur des soins de santé ou dans d’autres secteurs essentiels et qui n’ont pas d’autre possibilité d’accueil pour leurs enfants pendant qu’ils travaillent.

Les déplacements effectués dans le cadre de l’enseignement seront, à partir du 18 mai, considérés comme des déplacements essentiels.

Le principe général est de minimiser le risque de transmission dans le contexte scolaire en appliquant la distance physique, l’hygiène des mains et les masques buccaux (ou autres protections semblables). Concernant ces masques, les élèves de plus de 12 ans et les membres du personnel devront en porter un (ou une autre protection nez/bouche comme un masque artisanal ou de confort, à condition qu’il soit remplacé conformément aux directives) tout au long de la journée de cours.

Les enfants ou le personnel présentant des signes cliniques doivent rester à la maison, ainsi que les enfants et le personnel appartenant à des groupes à risque (ceux-ci seront définis en temps voulu). Ces enfants devront recevoir un enseignement à distance.

Tous les élèves et le personnel devront se laver les mains, à l’eau et au savon ou avec un gel hydroalcoolique, dans les situations suivantes : en entrant dans l’école, en entrant dans la salle de classe (après la récréation), après être allé aux toilettes, après avoir toussé ou éternué, après avoir utilisé un distributeur et avant de quitter l’école.

Au niveau de l’organisation des classes

En classe, l’enseignement doit être organisé en classes de 10 élèves maximum, avec un minimum de 4 m² par élève et 8 m² supplémentaires par enseignant.

Les chaises et le banc doivent être disposés de manière à ce que la distance entre les bancs soit aussi grande que possible, de préférence près des murs.

Les places en classe doivent être fixes.

Les expériences (chimie/physique/biologie) qui nécessitent un mouvement et/ou une interaction étroite entre les étudiants ne seront donc pas organisées !

Les cours d’éducation physique (gymnastique) peuvent être maintenus mais devront être ajustés pour maintenir la distance physique avec de plus grandes distances si l’effort se traduit par une respiration plus forte.

Une aération plus forte que d’habitude doit être assurée, soit avec des systèmes artificiels, soit par l’ouverture des fenêtres et les classes en plein air sont recommandées.

Au niveau de l’organisation scolaire…

Les réunions préparatoires avec le personnel devraient avoir lieu le plus possible par vidéoconférence. Pour préparer la reprise, le personnel peut toutefois être invité à venir physiquement à l’école avant la réouverture.

Les contacts éventuels avec les parents doivent se faire via vidéoconférence et les réunions non essentielles devraient être annulées.

L’entrée de l’école, la sortie, les heures de jeu et le réfectoire doivent être organisés de manière à respecter une distance de plus de 1,5 mètre par élève (soit une surface de 7m²). Cela peut être organisé par des temps d’entrée/sortie plus longs et des temps de jeu et de réfectoire alternés.

Les repas chauds ne pourront pas être servis dans le réfectoire. Les repas froids (tartines) seront toujours pris en classe.

Les réunions d’organisation entre les employés se tiendront de préférence à l’extérieur ou dans un environnement avec un minimum de 4 m² par employé.

Pour ce qui est de l’accès aux toilettes…

L’accès aux toilettes sera limité au nombre d’éviers et sera pourvu de savon et de serviettes jetables. Des affiches seront également placardées dans celles-ci pour rappeler aux élèves et au personnel de tirer la chasse d’eau avec le couvercle fermé.